14h ce dimanche, ils sont tous partis avec un beau soleil et des conditions de mer idéales. Ca ne va pas durer car une première dépression attend les skippers dès le deuxième jour de course terminé. Des vents de 45 noeuds sont prévus ce mardi 6 et des décisions cruciales seront prises par les marins à bord des voilier avec leurs routeurs à terre. Si les voiliers les plus rapides ont la possibilité de passer cette dépression, le problème est plus compliqué pour les suivants parmi lesquels certains pourraient tout simplement faire une courte escale dans un port breton en attendant de pouvoir repartir.

Pour suivre Jean-François, rendez-vous sur le site de la Route du Rhum – lien ci-dessous – et sélectionnez dans le bloc à gauche R.MULTI puis Jean-François Lilti.

https://www.routedurhum.com/fr/cartographie